Histoire sociale, culturelle et politique de l’économie, XIXe-XXIe siècles, séminaire 2018-2019

PDF - 1 Mo
Affiche séminaire "Histoire sociale, culturelle et politique de l’économie, XIXe-XXIe siècles"


DATES
Une séance par mois, le mercredi, de 15 h à 17 h.
Du 7 novembre 2018 au 22 mai 2019.

LIEU
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
salle Marc Bloch
galerie Rollin, escalier C, 2e étage droite
17 rue de la Sorbonne
75005 Paris
Comment venir ?

Ouvert aux étudiant-es de master, doctorant-es, post-doctorant-es et chercheur-ses

 

 

ORGANISATION
Clotilde Druelle-Korn | université de Limoges, Criham
Danièle Fraboulet | université Paris 13, Pléiade
Michel Margairaz | université Paris I Panthéon Sorbonne, Idhe.s
Jean-Luc Mastin | université Paris 8, Idhe.s
Frédéric Tristram | université Paris I Panthéon Sorbonne, Idhe.s
Philippe Verheyde | université Paris 8, Idhe.s

CONTACT
Philippe Verheyde

 

PRÉSENTATION

À travers ce séminaire, nous nous attachons à présenter et à discuter des travaux en cours – français et étrangers – sur des objets d’histoire économique.
L’histoire des produits, des capitaux, des marchés et des hommes se trouve resituée parmi les acteurs, publics et privés, parmi leurs pratiques, leurs attentes et leurs accords, et parmi les réseaux et les institutions, qu’il s’agisse d’entreprises, de collectivités ou d’établissements publics. Il s’agit d’aborder l’histoire économique dans ses tensions avec l’histoire sociale et culturelle des acteurs et avec l’histoire politique des institutions et des politiques publiques.
Les travaux discutés laissent place à des débats puisés plus généralement dans les sciences sociales – histoire, mais aussi économie, sociologie, gestion, droit et sciences politiques – et particulièrement dans les nouvelles approches des produits, des marchés, des institutions et des organisations.

 

PROGRAMME

Mercredi 7 novembre 2018
Jean-Louis Loubet | université d’Évry
Que nous apprend l’histoire de l’automobile sur les dynamiques économiques de la France au XXe siècle ?

Mercredi 23 janvier 2019
Florence Brachet | EHESS
La mode et la grande distribution

Mercredi 6 février 2019
Matthieu de Oliveira | Université de Lille
La construction d’un marché national du crédit au XIXe siècle

Mercredi 13 mars 2019
9 h – 11 h Panthéon, salle n° 2, galerie Soufflot, 1er étage, 1re salle à gauche
Michel Margairaz | univ. Paris 1 et Danielle Tartakowsky | univ. Paris 8
L’État détricoté, de 1944 à nos jours

15 h – 17 h salle Marc Bloch
Frédéric Tristram | université Paris 1
Les dépenses publiques en France 1970-1980

Mercredi 3 avril 2019
Gabriel Galvez-Behar | Université de Lille
La propriété intellectuelle en arme de guerre : le rôle de l’US Alien Property Custodian durant la 2e Guerre mondiale

Mercredi 22 mai 2019
Danièle Fraboulet | université Paris 13
Les élites économiques en France

Mercredi 5 juin 2019
Herrick Chapman | New York University
La reconstruction de la France

Histoire sociale des populations noires en France, séminaire 2018-2019

PDF - 347.2 ko
Affiche séminaire Histoire sociale des populations noires en France, 2018-2019
Affiche (2 pages, pdf)


DATES

Jeudi 15 h - 17 h
Voir le calendrier des séances ci-dessous.

LIEU

Musée d’art et d’histoire (Saint-Denis)
22 bis rue Gabriel Péri
93200 Saint-Denis
– Comment venir au Musée d’art et d’histoire ?

Séance du 28 mars 2019
Université Paris 8, salle B 136

Séances du 21 mars 2019, 4, 11 et 18 avril 2019 :
Archives nationales, Pierrefitte sur Seine
Métro : L13 Saint-Denis Université
– Comment venir aux Archives nationales ?

 

ORGANISATION
Maud Allera (Archives nationales), Audrey Célestine (Université Lille 3, CECILLE), Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise, AGORA), Gilles Le Berre (Archives nationales), Sylvain Pattieu (Université Paris 8, IDHE.S), Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8, IDHE.S) et Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

 

CONTACT
Emmanuelle Sibeud

 

PRÉSENTATION

Depuis plusieurs années, des travaux étudient les formes de racialisation subies, ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race – entendue comme un fait social et non biologique – en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Une place privilégiée sera faite en 2018-2019 aux recherches qui cherchent à mesurer les traces pratiques et symboliques laissées par l’esclavage et par ses abolitions. L’hypothèse que nombre de sociétés contemporaines peuvent être définies comme des sociétés « post-émancipation » a suscité d’importantes recherches depuis deux ou trois décennies. Que peut-on en retirer pour l’histoire sociale des populations noires en France ? Quelles perspectives ces recherches ouvrent-elles pour l’histoire de la question raciale, en France et ailleurs ?

Destiné aux étudiants en master et en doctorat, ce séminaire annuel est conçu comme un lieu de dialogue entre chercheurs travaillant dans des perspectives différentes, entre spécialistes de la France et d’autres espaces qui partagent les mêmes questions.

Pour les étudiants de master, la validation du séminaire reposera sur leur participation aux séances d’atelier du premier semestre. Ces séances seront consacrées à un travail collectif de recherche sur les albums photographiques de la mission Blaise Diagne de recrutement de soldats en Afrique de l’ouest en 1918. Il s’agira d’interpréter certaines de ces photographies en construisant une bibliographie et un corpus d’archives à partir des sources disponibles à Paris.

 

PROGRAMME

Jeudi 4 octobre 2018
Introduction

Jeudi 18 octobre 2018
Jean-Pierre Sainton | Université des Antilles
Identités de couleur en Guadeloupe et en Martinique ; historicité et rémanences d’une construction

Jeudi 29 novembre 2018
Marie–Christine Touchelay | Université Paris XIII, laboratoire Pléiade
L’histoire sociale des populations noires en France s’écrit aussi depuis ses marges : la loi du 19 mars 1946 en Guadeloupe : une boîte de Pandore pour la “question raciale” ?

Jeudi 6 décembre 2018
Tyler Stovall
University of California, Santa Cruz
L’étude des populations noires en France : visions historiographiques de l’avenir

Jeudi 13 décembre 2018
Pauline Peretz | Université Paris 8, IHTP
Reségrégation et tentatives d’intégration dans l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale

Jeudi 20 décembre 2018
Nicolas Martin-Breteau | Université Lille 3
Penser l’injustice raciale en France. Sur les enjeux scientifiques et politiques d’une traduction de W.E.B. Du Bois et Charles W. Mills

Jeudi 21 mars 2019 Archives nationales, site de Pierrefitte sur Seine
Silyane Larcher | CNRS – URMIS et Félix Germain | Pittsburgh University
Marianne est aussi noire. Les femmes noires dans l’histoire des luttes politiques et sociales en France

Jeudi 28 mars 2019 Université Paris 8, salle B 136
Ana Lúcia Araujo Howard University
Mount Vernon et Monticello : Mémoire et histoire de l’esclavage dans deux sites patrimoniaux aux États-Unis

Jeudi 4 avril 2019 Archives nationales, site de Pierrefitte sur Seine
Gilles Le Berre et Maud Allera | Archives nationales
La question de l’esclavage : commémoration et lois mémorielles en France

Jeudi 11 avril 2019 Archives nationales, site de Pierrefitte sur Seine
Anne Lafont | EHESS, CRAL
Modèles et personnalités noir.e.s de la modernité artistique (autour de l’exposition du musée d’Orsay : Le modèle noir de Géricault à Matisse, 25 mars-14 juillet 2018) »

Jeudi 18 avril 2019 Archives nationales, site de Pierrefitte sur Seine
Sébastien Roux | CNRS, LISST-CAS
Grades d’amour. Politiques raciales de l’adoption internationale

 

 

Régulations du travail et de la société, séminaire 2018-2019

Angleterre, France et colonies, XVIIIe-XIXe siècles

DATES
Le vendredi, de 15 h à 17 h.
Voir le calendrier ci-dessous.

LIEU
IHMC (escalier D, 3e étage)
ENS
45 rue d’Ulm
75005 Paris
Comment venir ?

 

 

ORGANISATION
Anne Conchon | université Paris 1, IDHE.S
Vincent Milliot | université Paris 8, IDHE.S
Philippe Minard | EHESS, université Paris 8 et IUF ; IDHE.S

 

PROGRAMME

Vendredi 16 novembre 2018
Philippe Minard | EHESS, université Paris 8 et IUF ; IDHE.S.
Classes populaires et criminalité sociale à Londres au XVIIIe siècle : à propos des Pendus de Londres de Peter Linebaugh

Vendredi 30 novembre 2018
Célia Billard | université Paris 8, IDHE.S
Policiers et travail de police à Paris au début de la Révolution : la section d’Henri 4

Vendredi 14 décembre 2018 SÉANCE ANNULÉE
Andrew Sartori | New York University
Le travail comme source des normes politiques dans le Bengale colonial

Vendredi 25 janvier 2019
Catherine Denys | université de Lille
Une police coloniale ou impériale ? Le bureau de police de Port-Louis (Maurice) dans les années 1780

Vendredi 1er février 2019
Joanna Innes | Oxford University
The rise and fall of British labour lobbying 1720-1820

Vendredi 8 février 2019
Joanna Innes | Oxford University
Poverty, work and schooling : the ‘schools of industry’ movement in later eighteenth and early nineteenth-century England

Vendredi 22 février 2019
Joanna Innes | Oxford University
Organising medical work : initiatives, campaigns and disputes 1740-1820

Vendredi 15 mars 2019
David Plouviez | université de Nantes
Arsenaux, Marine et sous-traitance au XVIIIe siècle, France-Angleterre

Vendredi 22 mars 2019
Giorgio Riello | University of Warwick
Threads of Global Connections : Silk, Cotton and Eurasian Globalisation, 1200-1800

Vendredi 5 avril 2019
Giorgio Riello | University of Warwick
From India to the Americas : Indian Cotton Textiles and the Atlantic Trade in the Seventeenth and Eighteenth Centuries

Vendredi 12 avril 2019
Giorgio Riello | University of Warwick
Slavery, capitalism and divergence

Vendredi 10 mai 2019
Philippe Minard | Université Paris 8, IDHE.S ; EHESS, CRH
Relire Robert Castel, Métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat

 

Conférence de Charles W. Mills : “Black Radical Kantianism”

 

DATE
Mercredi 16 janvier 2019, 15 h - 18 h

LIEU
Archives nationales – Site de Pierrefitte-sur-Seine
59 rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine

– Comment venir aux Archives nationales ?

 

 

 

ORGANISATION
Maud Allera (Archives nationales), Audrey Célestine (Université Lille 3, CECILLE), Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise, AGORA), Gilles Le Berre (Archives nationales), Sylvain Pattieu (Université Paris 8, IDHE.S), Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8, IDHE.S) et Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

CONTACT
sarah.fila-bakabadio@u-cergy.fr

 

PRÉSENTATION

Charles W. Mills, Professeur de philosophie au Graduate Center de New York donnera une conférence exceptionnelle dans le cadre du séminaire “Histoire sociale des populations noires en France” (Université Paris 8, IDHES et les Archives nationales) sur le thème : “Black Radical Kantianism“.

Cette communication sera suivie d’une table-ronde avec :

Lionel Zevounou, Maître de conférences en droit public, Université Paris Nanterre, CRDP, IDHE.S
Nicolas Martin-Breteau, Maître de conférences en civilisation américaine, Université Lille 3, CECILLE
Modération : Sarah Fila-Bakabadio, Université de Cergy-Pontoise, AGORA

 

BIOGRAPHIE

Charles W. Mills est Distinguished Professor en philosophie au Graduate Center de New York (CUNY). Il travaille sur la théorie politique et particulièrement sur la race. Il est l’auteur de plus d’une centaine d’articles, chapitres d’ouvrages, commentaires et recensions, ainsi que de six ouvrages : The Racial Contract (1997) ; Blackness Visible : Essays on Philosophy and Race (1998) ; From Class to Race : Essays in White Marxism and Black Radicalism (2003) ; Contract and Domination (avec Carole Pateman) (2007) ; Radical Theory, Caribbean Reality (2010) et Black Rights/White Wrongs : The Critique of Racial Liberalism ​(2017). En 2017-18, il fut Président de l’American Philosophical Association, Central Division.

 

Les populations noires en France, séminaire 2017-2018

 

Approches et comparaisons transatlantiques

DATES

jeudi 15 h – 18 h
Voir le calendrier des séances ci-dessous.

LIEU

Musée d’art et d’histoire (Saint-Denis)
22 bis rue Gabriel Péri
93200 Saint-Denis
– Comment venir au Musée d’art et d’histoire ?

Archives nationales, Pierrefitte sur Seine
– Comment venir aux Archives nationales ?

ou Université Paris 8
– Comment venir à Paris 8 ?

 

ORGANISATION

Audrey Célestine (Université Lille 3, CECILLE), Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise, AGORA), Françoise Lemaire (Archives nationales), Sylvain Pattieu (Université Paris 8), Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8, IDHE.S) et Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz).

CONTACT

Emmanuelle Sibeud

 

PRÉSENTATION

Depuis plusieurs années, des travaux étudient les formes de racialisation subies, ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Destiné aux étudiants de master, aux doctorants et aux chercheurs, ce séminaire est conçu comme un lieu de dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique, entre spécialistes de la France et des chercheurs travaillant sur d’autres espaces. Les séances de l’année 2017-2018 seront consacrées aux approches et aux comparaisons transatlantiques qu’il est possible (ou non) de mobiliser pour approfondir l’histoire des populations noires en France et pour analyser les formes passées et présentes de racialisation qui se cristallisent autour d’elles.

Les Amériques ont été marquées par l’esclavage et la ségrégation raciale, mais également par des mouvements émancipateurs et par l’élaboration de concepts permettant d’analyser le racisme et de le combattre. Ces expériences et les perspectives théoriques qui les étudient sont d’autant plus incontournables pour l’histoire sociale des populations noires en France que cette histoire s’inscrit en partie dans des territoires géographiquement américains. Les approches et les comparaisons transatlantiques soulèvent pourtant de vives polémiques en France, qu’elles soient présentées comme des clés de compréhension, ou au contraire rejetées a priori. Le séminaire invitera à réfléchir à leurs apports théoriques et empiriques et à leur pertinence à partir d’exemples concrets, en histoire, en sociologie, en science politique, en droit ou en philosophie.

 

PROGRAMME

Jeudi 12 octobre 2017, 15 h – 18 h
Introduction

Jeudi 19 octobre 2017, 15 h – 18 h
Lionel Zevounou | université Paris Nanterre, CRDP/IDHES
Assimilation et Critical Race Theory

Jeudi 9 novembre 2017, 15 h – 18 h – Archives nationales, salle des commissions 4
Sylvain Mary, Audrey Célestine , Gilles Le Berre, Françoise Lemaire, Rosine Lheureux et Jean-Pierre Bat
Les problématiques liées aux fonds sur les Outre-mers français

Jeudi 23 novembre 2017, 15 h – 18 h – université Paris 8, salle G2
Caroline Rolland-Diamond | université Paris Nanterre, CREA
Résistance et mobilisation des Africain.e.s-Américain.e.s pour l’égalité et la justice aux XXe et XIXe siècles

Jeudi 7 décembre 2017, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire
Matthieu Renault | université Paris 8, LLCP
Pour une contre-généalogie de la race : C.L.R. James, Frantz Fanon, W.E.B. Du Bois

Jeudi 21 décembre 2017, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire
Ana Lúcia Araujo | Howard University
Que peut-on apprendre du passé ? La longue histoire des demandes des réparations pour l’esclavage dans l’espace atlantique

Jeudi 25 janvier 2018, 15 h – 18 h, université Paris 8, salle G2
Ruth Ginio | Ben Gourion University
L’armée française et la décolonisation en Afrique Occidentale Française

Jeudi 8 février 2018, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire
Clémence Léobal | université Paris Descartes, Cerlis
Vivre en « pays blanc » sur le littoral guyanais : regards bushinengués sur la racialisation des personnes, des maisons et des lieux.

Jeudi 8 mars 2018, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire
Sébastien Chauvin | université de Lausanne
Race et classe dans les mouvements sociaux de l’Amérique pré-Black Lives Matter : l’exemple du community organizing

Jeudi 22 mars 2018, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire SÉANCE ANNULÉE
Anthony Mangeon | université de Strasbourg, CERIEL
La question noire au prisme de Martin Luther King, 50 ans après son assassinat

Jeudi 5 avril 2018, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire
Audrey Célestine Université Lille III, IUF
La fabrique politique des identités ethno-raciales en France et aux États-Unis

Jeudi 19 avril 2018, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire
Armelle Enders | Université Paris 8, CEMTI
Retour à la démocratie et nouvelles approches de la question raciale au Brésil (années 1980)

Jeudi 3 mai 2018, 15 h – 18 h, Musée d’art et d’histoire SÉANCE ANNULÉE
Sébastien Roux | CNRS, LISST-CAS
Grades d’amour. Politiques raciales de l’adoption internationale

Etat, travail et société (France, Angleterre et colonies, XVIIIe-XIXe siècles), séminaire 2016-2017

Atelier d’histoire socio-économique, universités Paris 8, Paris 1, EHESS et ENS

Dates
Le vendredi, 16 h-18 h

Lieu
IHMC (escalier D, 3e étage)
ENS
45 rue d’Ulm
75005 Paris
Comment venir ?

Contact et renseignements
philippe.minard@ens.fr

 

Ce séminaire est un lieu de réflexion pour tous les étudiants et chercheurs intéressés par l’histoire du travail et de sa place dans la vie sociale aux XVIIIe-XIXe siècles. On examinera les modalités d’organisation et de régulation du travail en France, Angleterre et dans le monde atlantique, à partir des travaux récemment publiés et de certains dossiers particuliers : travail libre ou contraint, apprentissage, travail des enfants, corporations de métier, propriété technique et industrielle. Une attention particulière sera portée aux rapports sociaux nés de la montée du capitalisme manufacturier et aux questions de propriété, à travers les conflits sur l’usage des biens communs. Ce sera aussi l’occasion de rendre compte des travaux majeurs de l’historiographie britannique et française récente, dans le domaine de l’histoire politique, économique et sociale.

 

PROGRAMME

Vendredi 18 novembre 2016
Philippe Minard (Paris 8/EHESS)
« Les biens communs : une perspective historique »

Vendredi 25 novembre 2016
Anne Conchon (IDHE.S, Paris 1)
« La corvée au XVIIIe siècle : des formes plurielles de travail (France, Nouvelle France et Angleterre) »

Vendredi 9 décembre 2016
Guillaume Foutrier (IDHE.S, Paris 8)
« État, capitalisme, privilèges et corporatisme à Rouen (1700-1850) »

Vendredi 16 décembre 2016
Yevan Terrien (University of Pittsburgh)
« Mobilité, travail et pouvoir en Louisiane française (1700-1769) »

Vendredi 13 janvier 2017
Gilles Havard (CENA-CNRS/EHESS)
« Courir les bois est-il un métier ? L’État face à la mobilité des traiteurs de pelleteries (Canada, XVIIe-XVIIIe siècles) »

Vendredi 27 janvier 2017
Julien Villain (IDHE.S, Paris 1)
« Les grossistes en commodités et leur clientèle boutiquière au XVIIIe siècle. Quelques exemples lorrains »

Vendredi 10 février 2017
Maud Villeret (Université Bordeaux-Montaigne)
« Les raffineries de sucre à l’ouvrage : sur les chemins de l’industrialisation en France au XVIIIe siècle »

Vendredi 24 février 2017
Valérie Baroteaux (CRH-EHESS)
« Robert Owen ou l’histoire d’une expérience sociale et industrielle britannique dans la première moitié du XIXe siècle »

Vendredi 10 mars 2017
Judy Stephenson (LSE)
« Work and wages in 18th century London trades »

Vendredi 24 mars 2017
Thérèse Bru (Université de Montpellier et IDHE.S/Paris 8)
« Savants et État en France et en Grande-Bretagne, années 1700-1830 »

Vendredi 21 avril 2017 SÉANCE ANNULÉE
Philippe Minard  
(Paris 8/EHESS)
Titre à préciser

Vendredi 5 mai 2017
Richard Blakemore (University of Reading)
« Seafarers, labour, and professional identity in early modern Britain »

Vendredi 9 juin 2017
Jean-Christophe Balois (IDHE.S, Paris 1)
« La régulation des relations de travail en France dans la première moitié du XIXe siècle : le rôle des conseils de prud’hommes »

 

> Retrouver ce séminaire sur le site web de l’EHESS

> Consulter le programme 2015-2016 du séminaire "Etat, travail et société (Angleterre, France, XVIIIe-XIXe siècles)

Enregistrer

Enregistrer

Les populations noires en France, séminaire 2016-2017

Du préjugé de couleur à la colour-blindness (XVIIe – XXIe siècle)

DATES
jeudi 15h-18h
Voir le calendrier des séances ci-dessous.

LIEU
Musée d’art et d’histoire (Saint-Denis) ou Archives nationales
sauf la séance du 4 mai 2017 : université Paris 8, salle G-1

- Comment venir au Musée d’art et d’histoire ?
- Comment venir aux Archives nationales ?

ORGANISATION
Audrey Célestine (Université Lille 3), Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise), Françoise Lemaire (Archives nationales), Sylvain Pattieu (Université Paris 8), Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8) et Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz).

CONTACT
Emmanuelle Sibeud

PRÉSENTATION

Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Destiné aux étudiants de master, ce séminaire réunit des chercheurs français américains spécialistes de la France, il est également le lieu d’un dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique. Il sera consacré en 2016-2017 à la colour-blindness supposée de la société française, en associant des travaux d’historiens retraçant l’histoire complexe et au long cours du préjugé de couleur et du racisme anti-noir en France et des approches partant des pratiques actuelles de discrimination.

Plusieurs pistes sont explorées. La première concerne les liens et les échanges entre les formes coloniales et métropolitaines de racialisation. L’hypothèse de la continuité ou d’un emprunt mécanique qui ne cesserait d’être inconsciemment reconduit est d’un faible recours. Quelles sont les formes et les conséquences, éventuellement contingentes, des migrations vers la métropole ? Aux analyses univoques de la représentation française des Noirs, il importe de substituer une histoire sociale capable d’analyser la pluralité dynamique des positionnements. Dans la même logique, il faut se demander sur quelles pratiques sociales exactement vient se greffer la racialisation, qu’elle soit imposée, négociée ou revendiquée ? Les travaux existant invitent en particulier à examiner ses traductions dans le monde du travail.

PROGRAMME

Jeudi 6 octobre 2016, 15h-18h
Audrey Célestine, Sarah Fila-Bakabadio, Françoise Lemaire, Sylvain Pattieu, Emmanuelle Sibeud
Introduction

Jeudi 20 octobre 2016, 15h-18h
Emmanuelle Sibeud(Université Paris 8, IDHES)
« Aménager la ligne de couleur. Les engagements et les combats de Blaise Diagne, député du Sénégal (1914-1934) »

Jeudi 17 novembre 2016, 15h-18h
Pierre Boulle (McGill University, Montréal)
« Lire entre les lignes : la vie des noirs en France au XVIIIe siècle »

Jeudi 1er décembre 2016, 15h-18h
Patrick Simon (Ined)
« Où sont les noirs dans la statistique française ? Perspectives méthodologiques et épistémologiques à partir de plusieurs enquêtes récentes »

Jeudi 15 décembre 2016, 15h-18h
Daniel Sabbagh (Sciences Po CERI) et Magali Bessone (Université Rennes I, IDA-Rennes)
« Race, racisme, discriminations : perspectives philosophiques »

Jeudi 12 janvier 2017, 15h-18h
Emily Marker (Rutgers University - Camden)
« Qu’est-ce que le racisme ? Un débat franco-africain dans l’après-guerre, 1945-1955 »

Jeudi 2 février 2017, 15h-18h
Jean-Frédéric Schaub (Ehess, CRBC)
« Race et couleur : deux histoires parallèles »

Jeudi 23 février 2017, 15h-18h
Christelle Avril (Ehess, IRIS)
« Des discriminations raciales aux pratiques de travail : le cas des aides à domicile de l’agglomération parisienne »

Jeudi 2 mars 2017, séance au Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis
François Bonnet (CNRS, UMR Pacte)
« Comment la police parle en public des minorités en France, en Italie et aux Pays-Bas »

Jeudi 9 mars 2017, 15h-18h
Violaine Challeat-Fonck et Émilie Charrier (Archives nationales, Département Justice - Intérieur)
« La surveillance des coloniaux au XXe siècle, à partir des fonds de la Sûreté (Ministère de l’Intérieur, France) »

Jeudi 23 mars 2017, 15h-18h
Journée « Littérature(s) noire(s) ? Usages et catégories »

Jeudi 20 avril 2017, 15h-18h
Ary Gordien (Université Paris – Descartes, CANTHEL)
« L’implicite racial de l’affirmation identitaire guadeloupéenne »

Jeudi 4 mai 2017, 15h-18h > Université Paris 8, salle G-1
Maxime Cervulle (Université Paris 8, CEMTI)
« L’identité blanche et sa critique. À propos de l’ouvrage Dans le blanc des yeux : diversité, racisme et médias »

Jeudi 18 mai 2017, 15h-18h
Stéphanie Mulot (Université Toulouse Jean Jaurès, CERTOP)
« ‘Vous êtes métisse ou vous êtes chabine ?’ Couleur, assignations et négociations identitaires en Guadeloupe »

> Retrouver cette annonce sur le site web de l’IDHES

VOIR AUSSI

> Le séminaire "Populations noires en France. Nouvelles dimensions historiques et historiographiques", 2015-2016

 

 

 

État, travail et société (France et Angleterre, XVIIIe-XIXe siècles), séminaire 2015-2016

Atelier d’histoire socio-économique, université Paris 8, EHESS et ENS

Dates
Le vendredi, 16 h-18 h

Lieu
IHMC (escalier D, 3e étage)
ENS
45 rue d’Ulm
75005 Paris
Comment venir ?

Contact et renseignements
philippe.minard@ens.fr

 

On examinera les modalités d’organisation et de régulation du travail en France, Angleterre et dans le monde atlantique, à partir des travaux récemment publiés et de certains dossiers particuliers : travail libre ou contraint, apprentissage, travail des enfants, corporations de métier, propriété technique et industrielle, propriété intellectuelle. Cette année, une attention particulière sera portée aux rapports sociaux nés de la montée du capitalisme manufacturier et aux questions de propriété, à travers les conflits sur l’usage des « biens communs ». Ce sera aussi l’occasion de rendre compte des travaux majeurs de l’historiographie britannique et française récente, dans le domaine de l’histoire politique, économique et sociale.

 

Programme

13 novembre 2015
Marie Hardy (AIHP/GEODE, Université des Antilles)
« Travail et force de travail au sein du milieu caféier martiniquais des XVIIIe et XIXe siècles »

27 novembre 2015
Trevor Burnard (university of Melbourne)
« Plantation Machines : Comparing Jamaica and Saint-Domingue as Atlantic Societies, 1748-1788 »

11 décembre 2015
Philippe Minard (Paris 8/EHESS)
« Les formes du travail contraint : renouvellements historiographiques et travaux récents »

22 janvier 2016Carole Christen (université de Lille)
« Les enjeux des cours pour adultes sous la monarchie de Juillet. L’exemple de l’Association libre pour l’éducation gratuite du peuple »

5 février 2016
Charles Walton (Warwick University et IEA, Paris)
« From Eden to Empire : the French Revolution as a Redistributive Crisis, 1787-1804 »

19 février 2016
Philippe Minard (Paris 8/EHESS)
« Les coutumes en partage : peuple et coutume chez Edward P. Thompson »

4 mars 2016
Romain Grancher (Université de Rouen)
« Usages et fonctions d’une juridiction maritime au XVIIIe siècle : le tribunal de l’amirauté et la pêche à Dieppe ».

18 mars 2016
Caroline Oudin-Bastide et Philippe Steiner (Université Paris-Descartes)
« Productivité et maintien du travail dans le débat français sur l’abolition de la traite »

25 mars 2016
Jacques Carré (Université Paris-Sorbonne)
« La prison des pauvres : histoire des workhouses en Angleterre, 1630-1930 »

15 avril 2016
Paul Cheney (University of Chicago)
« L’économie politique de la colonisation à l’époque moderne : de la monarchie composite à la nation »

6 mai 2016
Paul Cheney (University of Chicago)
« L’organisation du travail sur une habitation sucrière à Saint-Domingue à l’époque de la guerre d’indépendance américaine »

13 mai 2016
Paul Cheney (University of Chicago)
« La persistance de l’Ancien Régime à Haïti : mode de production et idéologie nationaliste »

20 mai 2016
David Garrioch (Monash University, Australie)
« Mobilités artisanales au XVIIIe siècle : Paris et les pays protestants »

Attention : le rythme en quinzaine peut parfois se trouver bousculé. Vérifier sur les portails : http://enseignements-2015.ehess.fr/2015/ue/701/

Les populations noires en France, séminaire 2015-2016

Nouvelles dimensions historiques et historiographiques


DATE

jeudi 15h-18h
 
LIEU
Université Paris 8 (salle D143 ou G-2) ou Archives nationales

- Comment venir à Paris 8 ?
- Comment venir aux Archives nationales ?

CONTACT
Emmanuelle Sibeud

 

 

Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?
Destiné aux étudiants de master (1 et 2), ce séminaire réunit des chercheurs français et des chercheurs américains spécialistes de la France et plus familiers de la tradition historiographique des African American Studies. Il est également le lieu d’un dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique.
Plusieurs pistes sont explorées. La première concerne les liens et les échanges entre les formes coloniales et métropolitaines de racialisation. L’hypothèse de la continuité ou d’un emprunt mécanique qui ne cesserait d’être inconsciemment reconduit est d’un faible recours. Quelles sont les formes et les conséquences, éventuellement contingentes, des migrations vers la métropole ? Aux analyses univoques de la représentation française des Noirs, il importe de substituer une histoire sociale capable d’analyser la pluralité dynamique des positionnements. Dans la même logique, il faut se demander sur quelles pratiques sociales exactement vient se greffer la racialisation, qu’elle soit imposée, négociée ou revendiquée ? Les travaux existant invitent en particulier à examiner ses traductions dans le monde du travail.

 

PROGRAMME
Jeudi 8 octobre 2015 | salle D 143
Introduction

Jeudi 12 novembre 2015 | salle G-2
Marie Hardy (AIHP/GEODE, Université des Antilles)
« De l’esclave à la liberté dans le milieu caféier aux XVIIIe et XIXe siècles »

Jeudi 26 novembre 2015
Journée aux Archives nationales (Pierrefitte sur Seine)

Jeudi 10 décembre 2015 | salle G-2
Nicole Grégoire (FNRS, Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains, Université Libre de Bruxelles)
"Panafricanisme, afropolitanisme, nationalisme culturel… Formes de solidarité noire en Belgique post-coloniale"

Jeudi 7 janvier 2016 | salle G-2
Stéphane Beaud (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
« De la "garde noire" (Marius Tresor, Jean- Pierre Adams) aux "Blacks" : mode de catégorisation des Noirs dans le football français »

Jeudi 4 février 2016 | salle G-2
Bruno Maillard (CRESOI et Université de Paris Est-Créteil) et Frédéric Régent (Université Paris I, IHRF)
Écrire l’histoire des esclaves des colonies françaises »

Jeudi 18 février 2016 | salle D 143
Silyane Larcher (CNRS, URMIS)
« L’égalité désavouée. Race et citoyenneté aux Antilles françaises après l’abolition de l’esclavage de 1848 »

Jeudi 17 mars 2016 | salle D 143
Exposé des étudiants

Jeudi 31 mars 2016 | salle G-2
Edouard Jacquot (Ministère de la Culture et de la Communication, Direction des affaires culturelles océan Indien)
"Archéologie et populations noires en France : découvertes nouvelles dans les îles de l’océan Indien (La Réunion, Mayotte, TAAF)"

Jeudi 14 avril 2016 | salle G-2
Lila Belkacem (Université Paris-Est Créteil)
"Mobilisation et construction des "origines" : le cas de descendants d’immigrants ouest-africains en région parisienne »

Jeudi 12 mai 2016 | salle G-2
Sylvain Mary (Université Paris IV)
« État, départementalisation et question raciale aux Antilles, 1946-1981 »

Jeudi 26 mai 2016 | salle G-2
Lénita Perrier (Groupe de Recherche FIRA - Frontières identitaires et Représentations de l’altérité)
« L’expérience vécue par les émigrés Afro-Brésiliens à Paris : entre identification ethno-raciale et reconnaissance sociale »

Jeudi 16 juin 2016 | salle G-2
Journée d’étude : « Littérature(s) noire(s) ? Usages et catégories »

> voir le programme 2016-2017 du séminaire "Les populations noires en France"

 

ORGANISATION
Jean-Pierre Bat (Archives nationales)
Audrey Célestine (Université Lille 3)
Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
Soline Laplanche-Servigne (Université de Nice)
Anne Leblay-Kinoshita (Archives nationales)
Françoise Lemaire (Archives nationales)
Sylvain Pattieu (Université Paris 8)
Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8)
Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

Avec le soutien du Centre de recherches historiques de l’université Paris 8 (EA 1571) ; de l’équipe Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société (UMR 8533) ; des Archives nationales et de l’université de Californie (Santa Cruz).

 

 

Les populations noires en France, séminaire 2014-2015

Nouvelles dimensions historiques et historiographiques

Dates
Jeudi 15h-18h

Lieu
Université Paris 8 - Archives nationales

Comment venir ?
> Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine (59 Rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine, ligne 13, métro Saint-Denis Université) : auditorium ou rdv dans le hall.
> Université Paris 8 (2, rue de la Liberté, 93526 Saint Denis cedex, ligne 13, métro Saint-Denis Université) : Salle G niveau -2 : au pied du bâtiment G (voir plan ci-dessous). Pour y accéder, prendre les escaliers mécaniques, traverser la passerelle couverte reliant les deux parties du campus, redescendre, sortir dans la cour entre le bâtiment G et le bâtiment A, la salle ouvre directement sur l’extérieur.

Contact
Emmanuelle SIBEUD

 

Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Destiné aux étudiants de master (1 et 2), ce séminaire réunit des chercheurs français et des chercheurs américains spécialistes de la France et plus familiers de la tradition historiographique des African American Studies. Il est également le lieu d’un dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique. Plusieurs pistes sont explorées. La première concerne les liens et les échanges entre les formes coloniales et métropolitaines de racialisation. L’hypothèse de la continuité ou d’un emprunt mécanique qui ne cesserait d’être inconsciemment reconduit est d’un faible recours. Quelles sont les formes et les conséquences, éventuellement contingentes, des migrations vers la métropole ? Aux analyses univoques de la représentation française des Noirs, il importe de substituer une histoire sociale capable d’analyser la pluralité dynamique des positionnements. Dans la même logique, il faut se demander sur quelles pratiques sociales exactement vient se greffer la racialisation, qu’elle soit imposée, négociée ou revendiquée ? Les travaux existant invitent en particulier à examiner ses traductions dans le monde du travail.

Organisation
Jean-Pierre Bat (Archives nationales)
Audrey Célestine (Université Lille 3)
Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
Soline Laplanche-Servigne (Centre Maurice Halbwachs)
Anne Leblay-Kinoshita (Archives nationales)
Françoise Lemaire (Archives nationales)
Sylvain Pattieu (Université Paris 8)
Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8)
Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

Avec le soutien du Centre de recherches historiques de l’université Paris 8 (EA 1571), de l’équipe Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société (UMR 8533) ; des Archives nationales et de l’université de Californie (Berkeley)

 

Programme

16 octobre 2014 (Espace Gilles Deleuze, bâtiment A)
Introduction : quelle histoire pour les populations noires en France ?

6 novembre 2014 (Archives nationales, rdv dans le hall des archives à 15 h)
ATELIER ARCHIVES, « Présentation générale des fonds en lien avec l’histoire sociale des populations noires en France »

20 novembre 2014 (salle G niveau -2)
Céline Flory (CNRS, CERMA)
« Engagisme et citoyenneté : le cas des travailleurs africains et de leurs descendants dans la Caraïbe française post-esclavagiste »

4 décembre 2014 (salle G niveau -2)
Présentation des travaux des étudiants

11 décembre 2014 (C 008, Paris 8)
Tyler Stovall (Université de Californie)
« La liberté blanche : histoire de la racialisation d’une idée »

8 janvier 2015 (auditorium des Archives nationales, Pierrefitte sur Seine)
Frederick Cooper (New York University)
« Français et Africains ? Être citoyen au temps de la décolonisation »

11 février 2015
ATELIER ARCHIVES, « les catégories raciales au fil des archives », séance commune avec le séminaire DYSPO

5 mars 2015 (salle G niveau -2)
Soline Laplanche-Servigne (Chercheuse associée au Centre Maurice Halbwachs)
« La politisation de l’expérience du racisme : mobilisations et représentation des ’victimes’ en France et en Allemagne dans les années 1990-2000 »

19 mars 2015 (salle G niveau -2)
Renaud Hourcade (IEP de Rennes)
« Mémoire et luttes symboliques : les mobilisations pour la mémoire de l’esclavage en Métropole »

2 avril 2015 (salle G niveau -2)
Crystal Fleming (State University of New York)
“La mémoire de l’esclavage en France”

16 avril 2015 (salle G niveau -2)
Audrey Célestine (Université Lille 3) et Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
« Présentation du dossier ‘Black Paris. Place and the Mapping of Black Experiences’, African and Black Diaspora : An International Journal”

6 mai 2015 (Archives nationales)
Marie-Albane de Suremain (Université Paris Est, ESPé) et Eric Mesnard (Université Paris Est, ESPé)
« Présentation de l’ouvrage collectif Enseigner l’esclavage. Perspectives globales. Actes du colloque international Eurescl, Afrodesc http://www.eurescl.eu/

21 mai 2015 (salle G niveau -2)
Stéphane Beaud (Université Paris Ouest)
« De la "garde noire" (Marius Tresor, Jean- Pierre Adams) aux "Blacks" : mode de catégorisation des Noirs dans le football français »

4 juin 2015
Christian Delage (Université Paris 8) et Philippe Michel (Université Paris 8)
séance sur le jazz