Les populations noires en France, séminaire 2014-2015

Nouvelles dimensions historiques et historiographiques

Dates
Jeudi 15h-18h

Lieu
Université Paris 8 - Archives nationales

Comment venir ?
> Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine (59 Rue Guynemer, 93383 Pierrefitte-sur-Seine, ligne 13, métro Saint-Denis Université) : auditorium ou rdv dans le hall.
> Université Paris 8 (2, rue de la Liberté, 93526 Saint Denis cedex, ligne 13, métro Saint-Denis Université) : Salle G niveau -2 : au pied du bâtiment G (voir plan ci-dessous). Pour y accéder, prendre les escaliers mécaniques, traverser la passerelle couverte reliant les deux parties du campus, redescendre, sortir dans la cour entre le bâtiment G et le bâtiment A, la salle ouvre directement sur l’extérieur.

Contact
Emmanuelle SIBEUD

 

Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Destiné aux étudiants de master (1 et 2), ce séminaire réunit des chercheurs français et des chercheurs américains spécialistes de la France et plus familiers de la tradition historiographique des African American Studies. Il est également le lieu d’un dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique. Plusieurs pistes sont explorées. La première concerne les liens et les échanges entre les formes coloniales et métropolitaines de racialisation. L’hypothèse de la continuité ou d’un emprunt mécanique qui ne cesserait d’être inconsciemment reconduit est d’un faible recours. Quelles sont les formes et les conséquences, éventuellement contingentes, des migrations vers la métropole ? Aux analyses univoques de la représentation française des Noirs, il importe de substituer une histoire sociale capable d’analyser la pluralité dynamique des positionnements. Dans la même logique, il faut se demander sur quelles pratiques sociales exactement vient se greffer la racialisation, qu’elle soit imposée, négociée ou revendiquée ? Les travaux existant invitent en particulier à examiner ses traductions dans le monde du travail.

Organisation
Jean-Pierre Bat (Archives nationales)
Audrey Célestine (Université Lille 3)
Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
Soline Laplanche-Servigne (Centre Maurice Halbwachs)
Anne Leblay-Kinoshita (Archives nationales)
Françoise Lemaire (Archives nationales)
Sylvain Pattieu (Université Paris 8)
Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8)
Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

Avec le soutien du Centre de recherches historiques de l’université Paris 8 (EA 1571), de l’équipe Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société (UMR 8533) ; des Archives nationales et de l’université de Californie (Berkeley)

 

Programme

16 octobre 2014 (Espace Gilles Deleuze, bâtiment A)
Introduction : quelle histoire pour les populations noires en France ?

6 novembre 2014 (Archives nationales, rdv dans le hall des archives à 15 h)
ATELIER ARCHIVES, « Présentation générale des fonds en lien avec l’histoire sociale des populations noires en France »

20 novembre 2014 (salle G niveau -2)
Céline Flory (CNRS, CERMA)
« Engagisme et citoyenneté : le cas des travailleurs africains et de leurs descendants dans la Caraïbe française post-esclavagiste »

4 décembre 2014 (salle G niveau -2)
Présentation des travaux des étudiants

11 décembre 2014 (C 008, Paris 8)
Tyler Stovall (Université de Californie)
« La liberté blanche : histoire de la racialisation d’une idée »

8 janvier 2015 (auditorium des Archives nationales, Pierrefitte sur Seine)
Frederick Cooper (New York University)
« Français et Africains ? Être citoyen au temps de la décolonisation »

11 février 2015
ATELIER ARCHIVES, « les catégories raciales au fil des archives », séance commune avec le séminaire DYSPO

5 mars 2015 (salle G niveau -2)
Soline Laplanche-Servigne (Chercheuse associée au Centre Maurice Halbwachs)
« La politisation de l’expérience du racisme : mobilisations et représentation des ’victimes’ en France et en Allemagne dans les années 1990-2000 »

19 mars 2015 (salle G niveau -2)
Renaud Hourcade (IEP de Rennes)
« Mémoire et luttes symboliques : les mobilisations pour la mémoire de l’esclavage en Métropole »

2 avril 2015 (salle G niveau -2)
Crystal Fleming (State University of New York)
“La mémoire de l’esclavage en France”

16 avril 2015 (salle G niveau -2)
Audrey Célestine (Université Lille 3) et Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
« Présentation du dossier ‘Black Paris. Place and the Mapping of Black Experiences’, African and Black Diaspora : An International Journal”

6 mai 2015 (Archives nationales)
Marie-Albane de Suremain (Université Paris Est, ESPé) et Eric Mesnard (Université Paris Est, ESPé)
« Présentation de l’ouvrage collectif Enseigner l’esclavage. Perspectives globales. Actes du colloque international Eurescl, Afrodesc http://www.eurescl.eu/

21 mai 2015 (salle G niveau -2)
Stéphane Beaud (Université Paris Ouest)
« De la "garde noire" (Marius Tresor, Jean- Pierre Adams) aux "Blacks" : mode de catégorisation des Noirs dans le football français »

4 juin 2015
Christian Delage (Université Paris 8) et Philippe Michel (Université Paris 8)
séance sur le jazz

 

 

Les populations noires en France, séminaire 2015-2016

Nouvelles dimensions historiques et historiographiques


DATE

jeudi 15h-18h
 
LIEU
Université Paris 8 (salle D143 ou G-2) ou Archives nationales

- Comment venir à Paris 8 ?
- Comment venir aux Archives nationales ?

CONTACT
Emmanuelle Sibeud

 

 

Depuis quelques années, des travaux étudient les formes de racialisation subies ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race (entendue comme un fait social et non biologique) en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?
Destiné aux étudiants de master (1 et 2), ce séminaire réunit des chercheurs français et des chercheurs américains spécialistes de la France et plus familiers de la tradition historiographique des African American Studies. Il est également le lieu d’un dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes de science politique.
Plusieurs pistes sont explorées. La première concerne les liens et les échanges entre les formes coloniales et métropolitaines de racialisation. L’hypothèse de la continuité ou d’un emprunt mécanique qui ne cesserait d’être inconsciemment reconduit est d’un faible recours. Quelles sont les formes et les conséquences, éventuellement contingentes, des migrations vers la métropole ? Aux analyses univoques de la représentation française des Noirs, il importe de substituer une histoire sociale capable d’analyser la pluralité dynamique des positionnements. Dans la même logique, il faut se demander sur quelles pratiques sociales exactement vient se greffer la racialisation, qu’elle soit imposée, négociée ou revendiquée ? Les travaux existant invitent en particulier à examiner ses traductions dans le monde du travail.

 

PROGRAMME
Jeudi 8 octobre 2015 | salle D 143
Introduction

Jeudi 12 novembre 2015 | salle G-2
Marie Hardy (AIHP/GEODE, Université des Antilles)
« De l’esclave à la liberté dans le milieu caféier aux XVIIIe et XIXe siècles »

Jeudi 26 novembre 2015
Journée aux Archives nationales (Pierrefitte sur Seine)

Jeudi 10 décembre 2015 | salle G-2
Nicole Grégoire (FNRS, Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains, Université Libre de Bruxelles)
"Panafricanisme, afropolitanisme, nationalisme culturel… Formes de solidarité noire en Belgique post-coloniale"

Jeudi 7 janvier 2016 | salle G-2
Stéphane Beaud (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
« De la "garde noire" (Marius Tresor, Jean- Pierre Adams) aux "Blacks" : mode de catégorisation des Noirs dans le football français »

Jeudi 4 février 2016 | salle G-2
Bruno Maillard (CRESOI et Université de Paris Est-Créteil) et Frédéric Régent (Université Paris I, IHRF)
Écrire l’histoire des esclaves des colonies françaises »

Jeudi 18 février 2016 | salle D 143
Silyane Larcher (CNRS, URMIS)
« L’égalité désavouée. Race et citoyenneté aux Antilles françaises après l’abolition de l’esclavage de 1848 »

Jeudi 17 mars 2016 | salle D 143
Exposé des étudiants

Jeudi 31 mars 2016 | salle G-2
Edouard Jacquot (Ministère de la Culture et de la Communication, Direction des affaires culturelles océan Indien)
"Archéologie et populations noires en France : découvertes nouvelles dans les îles de l’océan Indien (La Réunion, Mayotte, TAAF)"

Jeudi 14 avril 2016 | salle G-2
Lila Belkacem (Université Paris-Est Créteil)
"Mobilisation et construction des "origines" : le cas de descendants d’immigrants ouest-africains en région parisienne »

Jeudi 12 mai 2016 | salle G-2
Sylvain Mary (Université Paris IV)
« État, départementalisation et question raciale aux Antilles, 1946-1981 »

Jeudi 26 mai 2016 | salle G-2
Lénita Perrier (Groupe de Recherche FIRA - Frontières identitaires et Représentations de l’altérité)
« L’expérience vécue par les émigrés Afro-Brésiliens à Paris : entre identification ethno-raciale et reconnaissance sociale »

Jeudi 16 juin 2016 | salle G-2
Journée d’étude : « Littérature(s) noire(s) ? Usages et catégories »

> voir le programme 2016-2017 du séminaire "Les populations noires en France"

 

ORGANISATION
Jean-Pierre Bat (Archives nationales)
Audrey Célestine (Université Lille 3)
Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)
Soline Laplanche-Servigne (Université de Nice)
Anne Leblay-Kinoshita (Archives nationales)
Françoise Lemaire (Archives nationales)
Sylvain Pattieu (Université Paris 8)
Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8)
Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

Avec le soutien du Centre de recherches historiques de l’université Paris 8 (EA 1571) ; de l’équipe Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société (UMR 8533) ; des Archives nationales et de l’université de Californie (Santa Cruz).

 

 

État, travail et société (France et Angleterre, XVIIIe-XIXe siècles), séminaire 2015-2016

Atelier d’histoire socio-économique, université Paris 8, EHESS et ENS

Dates
Le vendredi, 16 h-18 h

Lieu
IHMC (escalier D, 3e étage)
ENS
45 rue d’Ulm
75005 Paris
Comment venir ?

Contact et renseignements
philippe.minard@ens.fr

 

On examinera les modalités d’organisation et de régulation du travail en France, Angleterre et dans le monde atlantique, à partir des travaux récemment publiés et de certains dossiers particuliers : travail libre ou contraint, apprentissage, travail des enfants, corporations de métier, propriété technique et industrielle, propriété intellectuelle. Cette année, une attention particulière sera portée aux rapports sociaux nés de la montée du capitalisme manufacturier et aux questions de propriété, à travers les conflits sur l’usage des « biens communs ». Ce sera aussi l’occasion de rendre compte des travaux majeurs de l’historiographie britannique et française récente, dans le domaine de l’histoire politique, économique et sociale.

 

Programme

13 novembre 2015
Marie Hardy (AIHP/GEODE, Université des Antilles)
« Travail et force de travail au sein du milieu caféier martiniquais des XVIIIe et XIXe siècles »

27 novembre 2015
Trevor Burnard (university of Melbourne)
« Plantation Machines : Comparing Jamaica and Saint-Domingue as Atlantic Societies, 1748-1788 »

11 décembre 2015
Philippe Minard (Paris 8/EHESS)
« Les formes du travail contraint : renouvellements historiographiques et travaux récents »

22 janvier 2016Carole Christen (université de Lille)
« Les enjeux des cours pour adultes sous la monarchie de Juillet. L’exemple de l’Association libre pour l’éducation gratuite du peuple »

5 février 2016
Charles Walton (Warwick University et IEA, Paris)
« From Eden to Empire : the French Revolution as a Redistributive Crisis, 1787-1804 »

19 février 2016
Philippe Minard (Paris 8/EHESS)
« Les coutumes en partage : peuple et coutume chez Edward P. Thompson »

4 mars 2016
Romain Grancher (Université de Rouen)
« Usages et fonctions d’une juridiction maritime au XVIIIe siècle : le tribunal de l’amirauté et la pêche à Dieppe ».

18 mars 2016
Caroline Oudin-Bastide et Philippe Steiner (Université Paris-Descartes)
« Productivité et maintien du travail dans le débat français sur l’abolition de la traite »

25 mars 2016
Jacques Carré (Université Paris-Sorbonne)
« La prison des pauvres : histoire des workhouses en Angleterre, 1630-1930 »

15 avril 2016
Paul Cheney (University of Chicago)
« L’économie politique de la colonisation à l’époque moderne : de la monarchie composite à la nation »

6 mai 2016
Paul Cheney (University of Chicago)
« L’organisation du travail sur une habitation sucrière à Saint-Domingue à l’époque de la guerre d’indépendance américaine »

13 mai 2016
Paul Cheney (University of Chicago)
« La persistance de l’Ancien Régime à Haïti : mode de production et idéologie nationaliste »

20 mai 2016
David Garrioch (Monash University, Australie)
« Mobilités artisanales au XVIIIe siècle : Paris et les pays protestants »

Attention : le rythme en quinzaine peut parfois se trouver bousculé. Vérifier sur les portails : http://enseignements-2015.ehess.fr/2015/ue/701/