La France d’Ancien Régime


Vincent Milliot
Philippe Minard

Éditeur : Armand Colin
Lieu : Paris
ISBN : 9782200620141
Date de parution : 5 septembre 2018
240 p.

 

PRÉSENTATION

La France d’Ancien Régime constitue un univers à la fois fascinant et dépaysant pour l’observateur contemporain : la société tout entière est organisée de façon hiérarchique et pyramidale, autour des deux piliers que sont la monarchie et l’Église catholique qui, ensemble, gouvernent la vie de 20 à 28 millions de Français, appelés à louer Dieu et vénérer leur roi.
Nourri des recherches les plus récentes et appuyé sur une longue expérience pédagogique, ce livre propose des clés pour comprendre les structures et le fonctionnement de la société française des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. De manière claire et vivante, il restitue les conditions de vie, les manières de croire et de penser des différentes catégories de Français, et analyse de façon dynamique la lente construction de l’État royal ainsi que les contradictions qui exploseront en 1789.
Une attention particulière a été portée aux outils et instruments de travail destinés à faciliter la réussite des étudiants de Licence auxquels ce livre s’adresse en priorité.

 

LES AUTEURS

Vincent Milliot est professeur d’histoire moderne à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et chercheur à l’IDHE.S.

Philippe Minard est professeur d’histoire économique et sociale à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis (IDHES, UMR 8533-CNRS) et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.

Histoire sociale des populations noires en France

DATES
Jeudi 15 h - 17 h
Voir le calendrier des séances ci-dessous.

LIEU

Musée d’art et d’histoire (Saint-Denis)
22 bis rue Gabriel Péri
93200 Saint-Denis
– Comment venir au Musée d’art et d’histoire ?

Sauf la séance du 4 avril 2019 :
Archives nationales, Pierrefitte sur Seine
– Comment venir aux Archives nationales ?

 

ORGANISATION
Maud Allera (Archives nationales), Audrey Célestine (Université Lille 3, CECILLE), Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise, AGORA), Gilles Le Berre (Archives nationales), Sylvain Pattieu (Université Paris 8, IDHE.S), Emmanuelle Sibeud (Université Paris 8, IDHE.S) et Tyler Stovall (Université de Californie, Santa Cruz)

 

CONTACT
Emmanuelle Sibeud

 

PRÉSENTATION

Depuis plusieurs années, des travaux étudient les formes de racialisation subies, ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race – entendue comme un fait social et non biologique – en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Une place privilégiée sera faite en 2018-2019 aux recherches qui cherchent à mesurer les traces pratiques et symboliques laissées par l’esclavage et par ses abolitions. L’hypothèse que nombre de sociétés contemporaines peuvent être définies comme des sociétés « post-émancipation » a suscité d’importantes recherches depuis deux ou trois décennies. Que peut-on en retirer pour l’histoire sociale des populations noires en France ? Quelles perspectives ces recherches ouvrent-elles pour l’histoire de la question raciale, en France et ailleurs ?

Destiné aux étudiants en master et en doctorat, ce séminaire annuel est conçu comme un lieu de dialogue entre chercheurs travaillant dans des perspectives différentes, entre spécialistes de la France et d’autres espaces qui partagent les mêmes questions.

Pour les étudiants de master, la validation du séminaire reposera sur leur participation aux séances d’atelier du premier semestre. Ces séances seront consacrées à un travail collectif de recherche sur les albums photographiques de la mission Blaise Diagne de recrutement de soldats en Afrique de l’ouest en 1918. Il s’agira d’interpréter certaines de ces photographies en construisant une bibliographie et un corpus d’archives à partir des sources disponibles à Paris.

 

PROGRAMME

Jeudi 4 octobre 2018
Introduction

Jeudi 18 octobre 2018
Jean-Pierre Sainton | Université des Antilles
Identités de couleur en Guadeloupe et en Martinique ; historicité et rémanences d’une construction

Jeudi 29 novembre 2018
Marie–Christine Touchelay | Université Paris XIII, laboratoire Pléiade
L’histoire sociale des populations noires en France s’écrit aussi depuis ses marges : la loi du 19 mars 1946 en Guadeloupe : une boîte de Pandore pour la “question raciale” ?

Jeudi 6 décembre 2018
Tyler Stovall
University of California, Santa Cruz
L’étude des populations noires en France : visions historiographiques de l’avenir

Jeudi 13 décembre 2018
Pauline Peretz | Université Paris 8, IHTP
Reségrégation et tentatives d’intégration dans l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale

Jeudi 20 décembre 2018
Nicolas Martin-Breteau | Université Lille 3
Penser l’injustice raciale en France. Sur les enjeux scientifiques et politiques d’une traduction de W.E.B. Du Bois et Charles W. Mills

Jeudi 21 mars 2019
Silyane Larcher | CNRS – URMIS et Félix Germain | Pittsburgh University
Marianne est aussi noire. Les femmes noires dans l’histoire des luttes politiques et sociales en France

Jeudi 28 mars 2019
Ana Lúcia Araujo Howard University
Mount Vernon et Monticello : Mémoire et histoire de l’esclavage dans deux sites patrimoniaux aux États-Unis

Jeudi 4 avril 2019 Archives nationales
Gilles Le Berre et Maud Allera | Archives nationales
La question de l’esclavage : commémoration et lois mémorielles en France

Jeudi 11 avril 2019
Anne Lafont | EHESS, CRAL
Modèles et personnalités noir.e.s de la modernité artistique (autour de l’exposition du musée d’Orsay : Le modèle noir de Géricault à Matisse, 25 mars-14 juillet 2018) »

Jeudi 18 avril 2019
Sébastien Roux | CNRS, LISST-CAS
Grades d’amour. Politiques raciales de l’adoption internationale

 

TÉLÉCHARGER

PDF - 347.2 ko